Projet : bousculade en briques étouffées

Bâtiment contemporain dans une zone de conservation

Pour la reconstruction et l'extension d'une ferme historique à Borgloon les architectes Krist Michiels et Siegert Saeren de Samarchitecten étaient obligés de prendre en compte le caractère précieux du bâtiment et du paysage.

 

INFOS DU PROJET :

 

Bien que le projet fût une reconstruction plutôt qu’une rénovation, les volumes et façades typiques de la ferme originale devaient être respectées en tant qu’éléments reconnaissables du paysage. Afin de donner plus de cachet au projet qu’une classique ferme reconstruite, il fallait un regard contemporain sur les matériaux céramiques traditionnels.

La proportion du bâtiment où se trouvent l'entrée, les bureaux et les archives sont implantées à la même position et niveau que le volume d'origine. La structure de façade et le positionnement des ouvertures de fenêtre ont été préservés et réinterprétés de façon créative comme une version moderne de la façade traditionnelle faite en briques gris-rouges étouffées.

 

A l’arrière la maison a été étendue avec un volume contrastant, construit en verre et pierre bleue. Ce volume contient le salon et une chambre à coucher. Parce qu’elle est implanté plus bas sur la pente existante du terrain, l’extension disparait de la vue étendant de la rue. Ainsi, la relation entre bâtiment et paysage est conservée, tout en créant des contrastes visuels créatifs.

 

L'architecte Krist Michiels:

Parce que la ferme d'origine a été construite en briques rouges étouffées, nous avons voulu développer une variante contemporaine qui restait fidèle au concept. L'idée de créer une « bousculade » avec quatre différentes nuances contrastées nous a donné l'effet visuel désiré.”

 

Samarchitecten préfère travailler avec les matériaux céramiques. Contrairement au crépi, ils créent un caractère intemporel. En même temps l’agence opte résolument pour l’utilisation de techniques modernes. Par exemple, les briques ont été collés afin d'obtenir une stabilité de couleur optimale dans le motif bousculé. Les briques étouffées proposées par Heylen Ceramics offraient le grand avantage d'une déformation minimale, de sorte que l'épaisseur des joints pourrait être limitée à 3 mm. 

En tant que couronnement de la façade tous les éléments de finition ont été approchés de façon contemporaine. Les drainage pluviales et l'avant-toit ont été incorporé dans les contours du volume. Les cadres de la menuiserie en aluminium, y compris les éléments d'ouverture, ont été cachés derrière la brique avec une portion visible très mince de 5 mm.

 

L'architecte Krist Michiels:

Nous voulons aider nos clients à bien faire le choix des matériaux. Pour un mélange de couleurs comme lequel nous avons utilisé dans cette façade, il nous faut plus que des échantillons des briques. L'équipe de Heylen Céramics nous a fourni des panneaux de test sur mesure sur laquelle notre idée était bien représentée.”